HAMADRYADE / 2006 à 2012

18 juillet 2006

2006 (suite)



30 juin 2006 - église troglodytique de Peyre: "La Salamandre"

programmé par l'association "TARNAVAL",
avec le soutien du Parc Naturel régional des Grands Causses

spectacle musical et vocal de Patricia Capdevielle et Michel Haze sur un texte catalan de Merce Rodoreda, traduit par Bernard Lesfargues,
création lumières de Françoise Libier.

IMGP7777red


IMGP7778red


IMGP7781red


1red


photos: Matthieu Delcourt



La création d'Hamadryade au Musée Denys Puech de Rodez,
dans le cadre de l'exposition d'Anne-Marie Pécheur "Mimosas,Théâtre d'ombres",
et prévue pour le 16 Août 2006 est annulée pour raisons de santé.


septembre 2006:
interventions de Patricia Capdevielle au lycée Jean Vigo de Millau,
en seconde, première et terminale (préparation du baccalauréat option théâtre)



samedi 30 septembre 2006 au "Roy Hart Théâtre"
(château de Malérargues)
Création de Patricia Capdevielle et Michel Haze "La petite tueuse d'anges", sur un texte de Guy Lafargue



samedi 7 octobre 2006 à 20H30
théâtre"Le Palace" à Périgueux
"La Salamandre"

dimanche 15 octobre 2006
participation d'Hamadryade à l'inauguration de la Maison du Peuple à Millau
à 16H00, salle Martha Graham




 

 

 

2007


samedi 24 février, au "Petit théâtre Spirale"
à Arblades le Bas (Gers)
"La Salamandre"

Le Petit journal de Nogaro   (Mardi 27 fév 2007)

Oser la culture

Allons, il faut bien l’avouer : lorsque Le Petit Théâtre Spirale a programmé La Salamandre, un spectacle musical et vocal, il était facile de douter du succès de la démarche. Car il fallait être sacrément gonflé pour proposer une œuvre aussi pointue, voire aussi peu amène dans un petit village perdu au fin fond du Far West gersois. Il est toujours tentant de trouver mieux à faire que de passer 50 minutes à suivre une pièce contemporaine sur le rejet et l’exclusion. Sur la médiocrité humaine aussi. Il est plus facile de se dire que ce genre de chose devrait se cantonner à un public averti, urbain, voire branché, un tantinet snob, se dit-on, avec une pointe d’ironie. Et l’on peut alors rester en toute bonne conscience collé devant son téléviseur.

Et c’est bien parce que l’on a tendance à aller à ce genre d’exhibition à reculons, qu’il est important d’oser la culture.

Il suffit finalement d’y aller sans préjugés, de ne rien attendre de particulier, d’embrayer sa curiosité au passage et de juste se laisser porter.

2007_Arblades_1_copie
La performance artistique, ou comment jouer la métamorphose de l’être avec son seul corps comme instrument.

 

 

 

2007_Arblades_2_copie
Patricia Capdevielle, actrice et chanteuse à la compagnie de l’Hamadryade, a illuminé de son talent la soirée mensuelle du Petit Théâtre Spirale, le 24 février dernier.

 

Décor minimaliste, musique hypnotique directement improvisée en scène, Patricia Capdevielle investit la scène avec sa douleur, sa peur et nous fait partager le destin tragique de celle à qui l’on jette des pierres.
La quarantaine de spectateurs qui a fait le déplacement samedi soir dernier jusqu’à Arblade-le-Bas a offert un triomphe à l’actrice chanteuse et son complice musicien. Et ils ont tous confirmé qu’il fallait absolument oser la culture!

http://nogarojournal.imadiez.com/2007/02/27/oser-la-culture/#comment-13




 

 

mardi 27 février 2007, à "La Menuiserie", à Rodez
"La Salamandre"
représentation organisée par la Mission Départementale de la Culture de l'Aveyron.



dimanche 15 mars 2007, parvis du  collège "Val d'Adour", à Riscle
improvisations avec l'orgue de bois de Denis Tricot et Eric Cordier

l'orgue de bois:
http://www.denis-tricot.com


IMG_2458red         



AM_et_Pred     IMG_2486red



IMG_2502red   



IMG_2535retred



IMG_2472red
 Photos: Matthieu Delcourt






vendredi 13 avril 2007, à Mussidan (Dordogne)
"La Salamandre"




pour lire les messages: tourner les pages 1 2 3...> >> ci dessous

 

Posté par Un grand silence à 15:23 - Permalien [#]